You are here Home page > Études allemandes > Un dictionnaire littéraire allemand-français (avec définitions en (...)
by : Ray
Published 9 October 2012

Un dictionnaire littéraire allemand-français (avec définitions en allemand)

Le cœur de ce dictionnaire bilingue et littéraire est constitué de tous les mots recherchés dans des dictionnaires de langue allemande depuis le début de mes aventures germano-livresques commencées depuis bien longtemps [1].

Pour chacun des mot-entrées nos avons intégré, outre la traduction, la définition en allemand et les exemples d’usage du dictionnaire allemand de référence [2].

Nous avons aussi pris soin d’assurer un mot-entrée pour TOUS les mots utilisés dans les définitions et exemples d’usage, par souci de cohérence et d’intégrité.

Avec ces quelques 24.000 entrées [3] vous avez l’essentiel de tous les mots qu’il est bon de connaître pour pouvoir lire sans difficulté la quasi-totalité des livres des bons auteurs allemands dans le texte [4].

Un aspect intéressant de la lexique allemande est le nombre étonnamment élevé de mots couramment utilisés mais introuvables dans les dictionnaires [5] - une particularité de die schöne deutsche Sprache remarquée par Mark Twain dans son article amusant sur la langue de Goethe [6]. Les nombreux mots de ce type utilisés dans les définitions (589 !!) et les exemples (82 !) ont été intégrés quand même, avec une traduction et un lien vers le mot-entrée qui l’utilise [7].

En feuilles annexes dans le dictionnaire se trouvent :

- un recensement de quelque 800 locutions ("Redewendungen") et tournures de phrases très souvent employées dans la langue parlée et écrite, avec leurs traductions en français;
- un relevé des abréviations ("Abkürzungen") largement employées dans les définitions et les exemples, avec les termes correspondants en français;
- une analyse par type de mot (28% de verbes !) qui est aussi disponible ci-après.

Cliquer ici si la fenêtre ci-dessus de s’ouvre pas correctement <=====


Cliquer sur l’attachement ci-après pour télécharger la version .xls

Le dictionnaire littéraire allemand-français de Ray

ANALYSE PAR CATÉGORIE GRAMMATICALE

CatégorieSous-catégorieIdentifiantNb. d’entréesTotal%
Substantifs Sub. 12170 51.39%
Verbes Verb 6612 27.92%
Adjectifs Adj. 3871 16.35%
Adverbes
Adverbes Adv. 633
Adverbes interrogatifs Interrogativadv. 26
Adverbes relatifs Relativadv. 20
TOTAL 679 2.87%
Prépositions Präp. 109 0.46%
Conjonctions Konj. 90 0.38%
Articles
Articles définis bestimmter Artikel 10
Articles indéfinis unbestimmter Artikel 1
TOTAL 11 0.05%
Pronoms
Pronoms personnels Personalpronomen 26
Pronoms indéfinis Indefinitpronomen 22
Pronoms démonstratifs Demonstrativpron. 16
Pronoms relatifs Relativpronomen 10
Pronoms possessifs Possessivpronomen 10
Pronoms interrogatifs Interrogativpronomen 6
Pronoms réflexifs refl. Pron. 1
Autres pronoms Pron. 13
TOTAL 104 0.44%
Particules de ton Abtönungspartikel 29 0,12%
Interjections Int. 7 0.03%
TOTAL 23682 100,00%
Expressions RW 78
Préfixes Vorsilbe 55
Suffixes Nachsilbe 51
Abréviations Abk. 20
TOTAL nombre d’entrées 23886

dernière mise à jour: 28/10/2016.

Notes

[1voir l’article Mes livres allemands ailleurs sur ce site.

[2essentiellement le hautement-conseillé Wahrig - très apprécié pour sa concision, pour l’identification des verbes intransitifs, des pluriels des substantifs composés et pour l’indication systématique des intonations - ainsi que le très complet et renommé Duden.

[3et plus de 50.000 traductions, chaque mot-entrée ayant en moyenne 2.2 sens différents.

[4exception faite cependant pour des monuments hors concours comme La Montagne Magique de Thomas Mann ou l’Homme sans qualités de Robert Musil, quand même. Mais il comprend bien, par exemple, tous des mots de la longue novella de Thomas Mann La mort à Venise - hormis ses nombreux néologismes -, certainement l’une des œuvres les plus complexes de la langue …

[5une conséquence de la structure même de la langue, qui se prête parfaitement à la combinaison de différents composants verbaux - adjectifs, substantifs, verbes, participes, etc. - pour la construction d’un nombre quasi-illimité de mots valables et utiles, davantage probablement que ceux de toutes les autres langues Indo-européens, il nous semble.

[7et un point d’exclamation (pour les mots utilisés dans les exemples) ou deux (pour ceux utilisés dans les définitions) dans la colonne de droite.